Accueil > Actualité > Actualités Archivées > 2011 : La rigueur est de mise dans l’immobilier

2011 : La rigueur est de mise dans l’immobilier

2011 s’annonce comme l’année de la rigueur, tant dans le budget de l’Etat que dans celui des particuliers. En effet, de nombreuses hausses de tarifs sont à prévoir en ce qui concerne les dépenses de logement, de l’électricité aux assurances habitation, en passant par les offres Internet. La fiscalité n’est pas épargnée et ce sont de nombreux coups de rabot sur les avantages fiscaux qui prennent effet au 1er janvier.

(LaVieImmo.com) - PTZ+ : Le nouveau prêt à taux zéro entre en vigueur en 2011, entraînant la suppression du crédit d’impôt sur les intérêts d’emprunt immobilier mis en place en 2007. Cette mesure est réservée aux ménages qui achètent pour la première fois un bien immobilier. Ce dispositif vise ainsi à faciliter l’accès à la propriété des ménages aux revenus modestes. Ce sont 380 000 personnes qui devraient bénéficier du nouveau prêt à taux zéro sur l’année, selon le ministère du Logement.

Dispositif Scellier : Le dispositif Scellier, victime du rabot de 10 % sur les niches fiscales, perdra progressivement de son attrait. Cependant, il reste encore intéressant pour quelques mois, bien que son régime se soit compliqué. Le Scellier BBC (« vert ») est le dispositif qui permet le plus sûrement encore aux investisseurs de bénéficier à plein de l’avantage fiscal de 25 % jusqu’au 31 mars 2011. Après cette date, il retombe à 22 %.

Les plus-values immobilières : L’imposition sur les plus-values immobilières sur la cession de résidences secondaires passera de 28,1 % à 31,3 %. Le taux d’imposition fiscale passe de 16 % à 19 % et les prélèvements sociaux de 12,1 % à 12, 3 %.

Le crédit d’impôt « développement durable » :
Ce dernier, s’adresse aux installations énergétiques favorisant les énergies nouvelles. En 2011, il est cependant raboté de 10 %. Pour les pompes à chaleur le taux passe de 40 % à 36 % et pour les doubles vitrages de 25 % à 22 %. Mais c’est celui qui se rapporte aux panneaux photovoltaïques qui est le plus touché. De 50 %, il était passé à 25 %. Il devrait rester à ce taux encore quelques temps pour atteindre, au cours de l’année 2011, les 22 %.

Électricité : EDF a annoncé des hausses de tarifs pour l’année à venir, et si l’on en croit les conditions climatiques, la dépense énergétique n’est pas près de baisser. L’augmentation des tarifs s’élèvera à environ 3 % au titre de la contribution au service public de l’électricité, qui finance le rachat des énergies renouvelables. A noter que cette revalorisation des tarifs correspond à une augmentation de 6 % à 7 % en l’espace de six mois à peine.

Assurances : L’assurance habitation coûtera aussi plus cher, entre 4 % et 8 % (7 % chez Axa et 3,5 % chez la Maif). Les assureurs expliquent cette augmentation par les nombreux événements climatiques qui ont secoué le pays comme la tempête Xynthia ou les inondations dans le Var.

Téléphonie : Les hausses concernant les loisirs ne seront pas en reste car la redevance télé passera de 121 à 123 euros et les offres « Triple play » (internet, téléphone, télé) franchiront la barre des 30 euros par mois. Celles-ci sont en effet davantage taxées passant de 5,5 % à 19,6 %.

Impôt sur le revenu :
Les assujettis dont les revenus dépassent les 70 830 euros verront la tranche d’imposition passer de 40 % à 41 %.

Source : la vie immobilière


 

 

Accueil | Plan du site | Espace privé | Nouvel article N° 32 | Contact

Copyright © A 2008 - 2017 | Réalisation Pro Service Office - Charente (16)