Accueil > Actualité > Actualités Archivées > "Les taux immobiliers resteront bas jusqu’en 2011"

"Les taux immobiliers resteront bas jusqu’en 2011"

Trois questions à Ari Bitton, fondateur et président du courtier en prêts immobiliers AB Courtage, qui ne prédit pas de remontée nette des taux d’emprunt avant l’année prochaine.

(LaVieImmo.com) - Fin juin, vous estimiez que les taux des crédits immobiliers en avaient pour huit mois de baisse. Près de sept mois plus tard, quel constat et quelles prévisions dressez-vous ?

Ari Bitton : Le premier constat, c’est que je ne m’étais pas trompé ! La baisse s’est bien poursuivie, et les acquéreurs qui contractent un prêt aujourd’hui peuvent prétendre à des taux de 3,5 % en moyenne sur 15 ans, contre plus de 4 % l’été dernier. Soit une économie non négligeable… Côté prévisions, je dirais que les taux ont atteint leur niveau plancher, même si de légers ajustements ponctuels ne sont pas à exclure. Traditionnellement, les mois de mars et d’avril sont très actifs sur le marché immobilier, et les banques font le nécessaire pour séduire de nouveaux clients. Compte tenu de l’ampleur du mouvement récent, elles devraient consentir une baisse de l’ordre de 0,05 % cette année – symbolique, mais une baisse quand même.

Et après ?

Ari Bitton : Les taux vont se maintenir à ces niveaux planchers jusqu’à la fin du premier semestre, au moins. Difficile de faire des prévisions au-delà, compte tenu de l’incertitude sur les mouvements de l’OAT [Obligation assimilable du Trésor, sur laquelle sont indexés les taux fixes, NDLR], notamment. Le scénario le plus probable est celui d’une lente remontée au second semestre. Pas de hausse marquée avant 2011.

Depuis quelques mois, les courtiers, dont AB Courtage, conseillent la renégociation de crédit. Cela ne vous met-il pas dans une situation difficile vis-à-vis de vos partenaires bancaires ?

Ari Bitton : Les banques n’aiment pas renégocier des contrats signés récemment. A nous de diriger les bons clients vers les bonnes banques… La baisse des taux des quatorze derniers mois est une véritable aubaine pour les ménages qui ont souscrit un emprunt quand les taux étaient hauts, entre septembre 2007 et juin 2009. Les emprunteurs ne s’y trompent pas : début janvier, 30 % de la production d’AB Courtage correspondait à des opérations de rachat de crédit, contre moins de 10 % au printemps dernier. La demande est telle que nous avons dû ouvrir un service dédié pour y faire face !

Source : Propos recueillis par Emmanuel Salbayre - ©2010 LaVieImmo.com lundi 15 février 2010 à 15h03


 

 

Accueil | Plan du site | Espace privé | Mentions Légales | Contact

Copyright © Les Compagnons de l’Immobilier 2008 - 2017 | Réalisation Pro Service Office - Charente (16)